Les vıns de Toscane

Nous avons eu le privilège de deguster les vins de  Toscane, cette région emblématique des vins légendaires, guidés par Mehmet Yalçın, auteur des livres « Le Vin de A à Z » et « Le Whisky de A à Z », et directeur de publication du magazine Gusto. C’est dans cette région que sont produits certains des meilleurs vins d’Italie, pays qui est le plus grand producteur de vin au monde. Là, nous avons eu l’honneur de goûter un Barolo, vin aux saveurs complexes et envoûtantes, ainsi qu’un célèbre Nero D’Avola de Sicile et un mythique Chianti Toscan, dont les origines remontent au XIIIe siècle.

Lors de cette dégustation, nous avons découvert des arômes de violette, de chocolat, de prune, de truffe et de tabac. L’année 1998 s’est révélée être un millésime exceptionnel pour le Barolo. Nous avons rendu à César ce qui était à César…

Ertuğrul Özkök, chroniqueur pour le journal Hürriyet, a comparé dans l’un de ses articles un vin rouge à « la beauté de Monica Bellucci ». Nous avons pensé que ce vin ne pouvait être autre que le Barolo, bien qu’il y ait une petite chance qu’il s’agisse du Barbaresco, produit dans le village voisin, et qui partage avec le Barolo la fierté de l’Italie.

Le Barolo est élaboré à partir de raisins Nebbiolo. Ce vin, d’un rouge profond et à la texture veloutée, se distingue par son bouquet riche et sa longue persistance en bouche. Une acidité solide complète sa densité fruitée exceptionnelle. Le Barolo, produit depuis les années 1800, est consommé après trois ans (Standard Barolo) ou quatre ans (Riserva Barolo), selon la dureté du terroir. Durant la dernière année de cette période, le vin repose en bouteille, après avoir vieilli en fût. Des lois précises régissent cette période de vieillissement, avec un taux d’alcool de 13 %. Certains Barolo se distinguent par des senteurs florales de violette ou de rose, tandis que d’autres offrent des saveurs plus fruitées.

Le vin que nous avons dégusté avait déjà trois ans lors de sa mise en marché. Ce Barolo, aussi séduisant que Monica Belluci, avait sept ans mais aurait pu vieillir encore 15 à 20 ans en cave. Jusqu’aux années 1970, ces vins étaient élaborés selon des méthodes traditionnelles, mais par la suite, diverses approches ont été explorées dans le but de produire des vins consommables plus jeunes. Les vignerons italiens ont brillamment réussi ce pari. Qu’il s’agisse de méthodes traditionnelles ou modernes, le Barolo demeure un vin robuste et complexe, réservant d’agréables surprises aux connaisseurs. Quant au Barbaresco, issu des vignes du village voisin, il séduit par son élégance, sa belle acidité, ses saveurs tanniques denses agrémentées de notes de violette, offrant ainsi des moments inoubliables. Tout comme le Barolo, le Barbaresco est élaboré à partir de raisins Nebbiolo, bien qu’il soit moins ancien.

En ce qui concerne le vin le plus répandu en Toscane, c’est le Chianti. Jadis servi dans des bouteilles nommées « Fiascos », entourées d’un panier d’osier et ornées du symbole du coq, le Chianti a évolué. Aujourd’hui, sans son panier d’osier, il s’efforce de conquérir une place de choix sur les tables du monde. Ce vin est produit à partir de raisins Sangiovese et Canaiolo, et est soumis aux strictes règles de qualité de la DOCG (Denominazione di Origine Controllata e Garantita). Bien que ces règles aient pour but d’améliorer la qualité du vin, tout écart entraîne la perte de l’appellation régionale. Ainsi, en dépit de la production de vins de qualité supérieure, les vignerons ne peuvent les nommer Chianti. D’où l’émergence de nouvelles appellations telles que l’IGT (Indicazione Geografica Tipica) Toscana. Et finalement, les Super Tuscans, véritables super-héros du monde viticole, font leur apparition, ravissant les palais des amateurs de vin. Si vous visitez la Toscane, goûtez à ces vins accompagnant les plats locaux et savourez votre chance

.

0 cevaplar

Cevapla

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir